Les nouvelles


Le Premier ministre Stephen Harper a fait la déclaration suivante à l'occasion de Noël :

« Noël est un moment exceptionnel. C'est le moment de passer du temps avec ceux et celles qui nous sont les plus proches et les plus chers. C'est un temps de renouveau.
C'est le moment où les chrétiens célèbrent la naissance de Jésus Christ, et c'est une occasion pour les Canadiens de tous les horizons d'apprécier ce pays particulièrement privilégié qu'est le nôtre.
Malgré l'incertitude économique mondiale qui règne partout autour de nous, le Canada reste un havre de stabilité et une lueur d'espoir pour les gens du monde entier.
L'an prochain, nous allons continuer à nous concentrer sur la croissance, les emplois et la prospérité, pour tous les Canadiens.
Mais pour le moment, pensons à ceux qui sont moins privilégiés, soyons reconnaissants aux hommes et aux femmes qui servent en uniforme et soyons reconnaissants de vivre au Canada, le meilleur pays du monde.
De la part de Rachel, Ben, Laureen, et en mon propre nom, je souhaite à votre famille un joyeux Noël, un joyeux Hanouccah et de joyeuses fêtes et mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour le Nouvel An.»


Un système d'immigration qui convient au Canada

Le nouveau Programme des travailleurs qualifiés du volet fédéral acceptera des demandes à compter du 4 mai 2013
Le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, a annoncé que le nouveau système de sélection pour le Programme des travailleurs qualifiés du volet fédéral (PTQF) entrera en vigueur le 4 mai 2013, date à laquelle le Ministère recommencera à accepter des demandes au titre de ce Programme.
« La priorité absolue du gouvernement demeure l'emploi, la croissance économique et la prospérité à long terme, a déclaré le ministre Kenney. Les nouveaux critères du PTQF permettront de veiller à ce que le Canada sélectionne les immigrants qualifiés dont notre économie a besoin, et qui sont les plus susceptibles de réussir et de réaliser leur plein potentiel au Canada. »
Les améliorations apportées à la grille de points du PTQF sont fondées sur de nombreuses recherches, qui ont systématiquement révélé que les aptitudes linguistiques et les jeunes constituent deux des facteurs les plus importants de la réussite économique des immigrants.
Les modifications finales aux critères de sélection du PTQF sont notamment les suivantes:
- l'établissement d'un seuil minimal de connaissance des langues officielles et le rehaussement de la pondération accordée pour ces connaissances, faisant ainsi de ce facteur le plus important du processus de sélection;
- l'accent accru mis sur les jeunes immigrants, qui sont plus susceptibles d'acquérir une expérience canadienne précieuse, qui sont mieux en mesure de s'adapter à l'évolution du marché du travail et qui contribueront plus longtemps à l'économie du pays;
- la mise en place de l'évaluation des titres de compétences étrangers, afin que les points accordés pour les études reflètent la valeur au Canada des titres de compétences acquis à l'étranger;
- les changements apportés au processus d'emploi réservé, qui permet aux employeurs d'embaucher rapidement des demandeurs s'il existe un besoin manifeste sur le marché du travail;
- l'attribution de points supplémentaires pour la compétence linguistique et l'expérience de travail canadienne du conjoint.
« Depuis trop longtemps, trop d'immigrants au Canada sont sous-employés ou au chômage, et cette situation nuit à ces nouveaux arrivants et à l'économie canadienne, a déclaré le ministre Kenney. Les changements transformationnels que nous avons apportés au PTQF nous permettront de veiller à ce que les nouveaux arrivants qualifiés puissent utiliser pleinement leurs compétences pour contribuer à l'économie canadienne dès que possible, ce qui est bon pour eux, pour l'économie et pour tous les Canadiens. »
Le nouveau système de sélection compte deux nouvelles étapes. Tout d'abord, les demandeurs devront prouver qu'ils atteignent le niveau minimal de compétences linguistiques, soit le niveau 7 du système d'évaluation fondé sur les niveaux de compétence linguistique canadiens. Les demandeurs pourront obtenir une évaluation de leurs compétences linguistiques auprès d'un organisme d'évaluation existant désigné par le ministre et figurant sur la liste affichée sur le site Web de CIC.
Deuxièmement, les demandeurs devront faire évaluer leurs titres de compétences avant d'arriver au Canada. La liste des organismes d'évaluation désignés par le ministre sera publiée au début de 2013. L'évaluation des titres de compétences étrangers aidera les nouveaux arrivants éventuels à acquérir une compréhension plus réaliste de la mesure dans laquelle leurs titres de compétences répondent aux normes d'éducation du Canada. À la suite de cette évaluation, ils sauront mieux à quoi s'en tenir et pourront perfectionner leurs compétences avant de venir au Canada, si tel est leur choix.
Il importe de souligner que ces changements ne s'appliqueront pas aux personnes qui ont présenté une demande au titre du PTQF avant le 4 mai 2013 et qui ont une offre d'emploi réservé admissible ni à celles qui présentent une demande au titre du volet concernant les doctorants.

Comme le ministre l'a récemment annoncé, grâce aux mesures prises au cours des derniers mois, les nouvelles demandes présentées au titre du PTQF seront traitées en quelques mois, plutôt qu'en quelques années. Afin d'assurer des délais de traitement rapides et d'éviter l'accumulation d'arriérés, un nombre fixe de demandes sera accepté chaque année au titre du nouveau PTQF.
À moyen terme, le gouvernement ira également de l'avant avec l'élaboration et la mise en œuvre d'un modèle de déclaration d'intérêt (DI), qui permettra aux employeurs d'accéder à un bassin de travailleurs qualifiés.


Les demandes dans le cadre du nouveau Programme fédéral des métiers spécialisés seront acceptées à compter du 2 janvier 2013

Le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, a annoncé  qu'un nouveau Programme fédéral des métiers spécialisés sera lancé le 2 janvier 2013 afin de faire face à la demande croissante de gens de métier qualifiés au Canada.
« Le nouveau Programme des métiers spécialisés aidera à pallier de graves pénuries de main-d'œuvre dans certaines régions du pays et à stimuler la croissance économique », a déclaré le ministre Kenney. « Le système d'immigration du Canada ne permet pas d'accueillir, depuis trop longtemps, ces travailleurs spécialisés en demande. Ces changements auraient dû être mis en œuvre il y a bien longtemps; ils aideront à effectuer la transition à un système d'immigration rapide et souple qui correspond aux besoins de l'économie canadienne. »
Les critères du programme s'articulent autour de quatre exigences, dont le but est d'assurer que les candidats possèdent la juste combinaison de compétences et d'expérience pour réussir au Canada. Pour être admissibles au programme, les candidats devront :
1.      être en possession d'une offre d'emploi au Canada ou d'un certificat de qualification d'une province ou d'un territoire pour s'assurer qu'ils sont « aptes à l'emploi » dès leur arrivée;
2.      répondre à des exigences linguistiques de base;
3.      posséder au minimum deux ans d'expérience professionnelle en tant que gens de métier qualifiés, pour s'assurer qu'ils ont exercé récemment un métier spécialisé pertinent;
4.      posséder les compétences et l'expérience qui correspondent à celles qui figurent dans la Classification nationale des professions (niveau B de la CNP ), démontrant qu'ils ont exercé les fonctions essentielles de l'emploi.
Afin de gérer les demandes, d'éviter les retards et d'assurer des délais de traitement rapides, Citoyenneté et Immigration Canada ( CIC ) acceptera au plus 3 000 demandes au cours de la première année du Programme fédéral des métiers spécialisés.
Le ministre Kenney a fait cette annonce aujourd'hui en compagnie de Michael Atkinson, président de l'Association canadienne de la construction. « La création d'un programme simplifié destiné aux métiers spécialisés vient combler les lacunes de l'actuel Programme des travailleurs qualifiés (fédéral) », a expliqué Michael Atkinson. « Le nouveau programme assure que l'on tiendra compte plus étroitement des besoins de l'industrie dans le traitement des demandes d'immigration admissibles. »
« Depuis quelque temps, nous nous demandions comment on pouvait s'assurer que le système d'immigration du Canada puisse répondre aux besoins des petits employeurs à la recherche de gens de métier qualifiés », a déclaré Dan Kelly, président-directeur général de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante. « De nombreuses régions du Canada sont à nouveau aux prises avec une pénurie croissante de main-d'œuvre qualifiée et le lancement de ce nouveau volet d'immigration pour les métiers spécialisés arrive à point nommé. »
Parmi les groupes professionnels admissibles, mentionnons notamment les électriciens, les soudeurs, les mécaniciens d'équipement lourd et les tuyauteurs. CIC collabore actuellement avec les provinces, les territoires et des partenaires du gouvernement fédéral pour établir la liste des métiers spécialisés qui souffrent d'une grave pénurie de main-d'œuvre et qui seront admissibles au programme. Cette liste sera annoncée avant que le programme ne commence, le 2 janvier 2013.
Le Programme fédéral des métiers spécialisés viendra s'ajouter à d'autres voies qui s'offrent déjà aux travailleurs qualifiés pour immigrer au Canada, notamment la catégorie de l'expérience canadienne et le Programme des candidats des provinces.
« Comme promis dans le Plan d'action économique de 2012, nous créons un nouveau volet d'immigration afin de faciliter l'admission des travailleurs qualifiés », a ajouté le ministre Kenney. « Le Programme fédéral des métiers spécialisés contribuera à rendre le système d'immigration du Canada rapide, souple et axé sur l'emploi, la croissance et la prospérité à long terme. »



Un plan d'immigration qui convient au Canada

Un nombre plus important d'immigrants qui travaillent déjà au Canada sera admis par l'intermédiaire de la catégorie de l'expérience canadienne
Le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada maintiendra des niveaux d'immigration records afin de favoriser la croissance économique en 2013.
« La priorité de notre gouvernement demeure la croissance de l'économie et de l'emploi, a affirmé le ministre Kenney. Les nouveaux arrivants apportent leurs compétences et leur talent, ils contribuent à notre économie et au renouvellement de notre population active, ce qui permet au Canada de demeurer concurrentiel sur la scène mondiale. »
Selon le Rapport annuel au Parlement sur l'immigration de 2012 déposé aujourd'hui par Citoyenneté et Immigration Canada (CIC), le ministère prévoit admettre au total entre 240 000 et 265 000 nouveaux résidents permanents en 2013, et ce, pour la septième année de suite, ce qui représente le niveau soutenu d'immigration le plus élevé de l'histoire canadienne.
Plus particulièrement, le Plan des niveaux d'immigration de 2013 s'ajuste à la croissance rapide que connaît la catégorie de l'expérience canadienne (CEC). Créée en 2008, la CEC facilite la transition de la résidence temporaire à la résidence permanente de personnes qui possèdent une expérience de travail spécialisée au Canada, y compris les étudiants étrangers et les travailleurs étrangers temporaires. Le nombre de personnes admises au titre de la CEC est passé d'environ 2 500 en 2009 à plus de 6 000 en 2011; on prévoit que ce nombre sera plus élevé cette année que jamais auparavant. En 2013, CIC a l'intention d'accepter un nombre record de résidents permanents dans le cadre de ce programme bien accueilli, soit un nombre maximal de 10 000.
« L'immigration joue un rôle essentiel dans la prospérité économique à long terme de notre pays, a déclaré le ministre Kenney. Notre plan des niveaux d'immigration de 2013 tirera parti de notre réussite économique en attirant davantage de personnes parmi les plus talentueuses du monde qui ont déjà démontré qu'elles peuvent réussir au Canada. »
Chaque année, CIC consulte les provinces et territoires ainsi que les intervenants publics de partout au Canada pour élaborer un plan d'immigration équilibré. Outre les consultations auprès des intervenants, on invite le public canadien à participer au moyen de consultations en ligne portant sur les niveaux et la composition de l'immigration. Cette année, pour la toute première fois de l'histoire canadienne, CIC a mené des consultations auprès de groupes autochtones importants.
Les fourchettes d'admissions prévues par CIC pour 2013 dans les autres programmes d'immigration seront communiquées au cours des prochains jours.


La Banque du Canada émet la coupure de 20 dollars en polymère

La Banque du Canada a annoncé la mise en circulation de la nouvelle coupure de 20 dollars en polymère lors d'une cérémonie officielle qui s'est déroulée au Musée canadien de la guerre. Les nouveaux billets seront disponibles graduellement dans les institutions financières partout au pays à partir d'aujourd'hui.
À cette occasion, le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, était accompagné du ministre des Finances, Jim Flaherty, du ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney, ainsi que du président de la Fondation Vimy, David Houghton.
« Avec l'émission du billet de 20 dollars, nous venons de franchir une étape importante en ce qui a trait à la série en polymère. Cette coupure, qui compte pour plus de la moitié des billets de banque en circulation, est la plus couramment utilisée, a déclaré le gouverneur Carney. Les billets en polymère - plus sûrs, plus économiques et plus verts - feront bientôt partie du quotidien des Canadiens. C'est pourquoi depuis 2009, la Banque du Canada travaille de près avec le secteur financier et l'industrie du traitement des billets du pays afin de les aider à se préparer à l'arrivée des nouveaux billets et de faciliter la transition au polymère. »
 Au recto du billet de 20 dollars figure le portrait de Sa Majesté la reine Elizabeth II, Reine du Canada, tandis qu'au verso, on peut voir le Monument commémoratif du Canada à Vimy. Situé en France, ce monument symbolique commémore la victoire remportée sur la crête de Vimy en 1917 et rend hommage aux combattants qui ont été tués dans ce pays au cours de la Première Guerre mondiale et qui n'ont pas de sépulture connue.
 « Il est tout à fait approprié que le lancement de cette coupure ait lieu au Musée canadien de la guerre tout juste avant le jour du Souvenir. Ces nouveaux billets rappellent les sacrifices consentis par les Canadiens et les Canadiennes qui ont combattu dans tous les conflits militaires pour protéger le Canada et ses alliés, a souligné le ministre Flaherty. Ces billets protégeront à leur tour le public de la contrefaçon. La série en polymère est une innovation canadienne dont nous pouvons tous être fiers. »
 Le ministre Blaney a parlé de l'importance particulière que revêt pour les anciens combattants le fait de représenter le Monument commémoratif du Canada à Vimy sur la coupure de 20 dollars. « Avec ces billets, les Canadiens rendent hommage à la contribution et aux sacrifices de nos militaires, un sentiment profond qui trouvera un vibrant écho auprès des anciens combattants et des membres de leurs familles. »
« Désormais, chaque fois que nous ouvrirons notre portefeuille, nous nous rappellerons la place importante qu'occupe la bataille de la crête de Vimy dans l'histoire du Canada : un moment décisif où notre pays est passé à l'âge adulte », a ajouté M. David Houghton, président de la Fondation Vimy.
Les derniers billets de la série - soit ceux de 5 et de 10 dollars - seront émis d'ici la fin de 2013. Les éléments graphiques et les images détaillées de ces coupures seront communiqués au moment de leur dévoilement officiel.

Les thèmes de chacune des coupures sont les suivants :

100 $  Innovation médicale - souligne l'apport du Canada à l'innovation dans le domaine médical (portrait : sir Robert Borden).
50 $    Le NGCC Amundsen, brise-glace de recherche - met en valeur l'attachement du Canada à la recherche dans l'Arctique ainsi qu'au développement et à la protection des collectivités nordiques (portrait : sir William Lyon Mackenzie King).
20 $    Monument commémoratif du Canada à Vimy - rappelle la contribution des Canadiennes et des Canadiens et les sacrifices qu'ils ont consentis durant les conflits qui ont jalonné notre histoire (portrait : Sa Majesté la reine Elizabeth II).
10 $    Le Canadien - représente un grand exploit technique du Canada, soit d'avoir relié les frontières orientale et occidentale du pays par le plus long chemin de fer jamais construit à l'époque (portrait : sir John A. Macdonald).
5 $      Canadarm2 et Dextre - symbolisent la contribution continue du Canada au programme spatial international grâce à l'innovation robotique (portrait : sir Wilfrid Laurier).

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la nouvelle série de billets de banque en polymère, veuillez communiquer avec Jeremy Harrison, au numéro 613 782-8782 ou à l'adresse communications@banqueducanada.ca .

0 comments:

Trimiteți un comentariu