Despre Erik Satie la RRC


Érik Satie sau posibil îndreptar muzicologic

Prezentare semnata de muzicolog dr. Grigore Constantinescu
Radio România Cultural

 …Suntem în fata unei lucrari care are, din multe puncte de vedere, sensul preluarii si prelucrarii unui model. Autoarea, muzicologul dr. Mihaela Sanda Popescu a scris despre Érik Satie, nu o monografie, ci un text explicativ asupra inexplicabilului muzician traitor în Franta, dintre finalul sec. XIX si începutul secolului XX. Amprenta originalei sale treceri prin viata, este descoperita de autoare în comportamentul de fronda fata de compozitorii contemporani, în special fata de impresionismul  debussyst si, de asemenea, fata de spectacolul muzicii ca meserie si cel al muzicii practicate diletantic, nu din lene, ci din iubire pentru aceasta nobila arta. Cine parcurge aceasta monografie care, la rândul ei este un exercitiu muzicologic în doua versiuni, de sinteza sau dezvoltatoare, descopera ca poti privi subiectul respectiv, adica Érik Satie, ca un traseu grabit prin viata, sau dimpotriva, o meticuloasa dezbatere de idei în legatura cu rosturile carierei. Istoria muzicii franceze, la intrarea sa impresionista, în secolul modernitatii, nu este supusa unui sistem din care destinele se conditioneaza reciproc, dimpotriva, se poate spune ca aceste destine sunt discontinue, chiar daca pretutindeni se afla cautare, înnoire si calitate; poti întelege ca Érik Satie a avut dreptate sa-l dusmaneasca partial, pe Debussy, preferând colaborarea cu existentialistii, realizând opere care fac plauzibil absurdul. La fel se justifica reactiile adverse din partea lui Debussy si a altor privitori-ascultatori fata de ceea ce face Satie. Mihaela Sanda Popescu ne plimba prin muzeul operelor lui Érik Satie, încercând sa explice demersurile originale ca factura în neobisnuitul facerii lor, de la luxoasele valsuri cântate de vedete ale societatii pariziene mondene, la piesele pianistice ce-si trec viata, fara sa se justifice logic prin scriere, sau titulatura.  Scena de teatru muzical nu este opera, nici divertisment; baletul scenic nu respecta traditia. Toate la un loc, au vecini de colaborare în nebunia timpului de dupa primul razboi mondial. Érik Satie a ramas, datorita pacatelor sale din viata si arta, un necunoscut enigmatic, admirat si cercetat cu precautie. Autoarea si-a asumat aceasta experienta care, sunt convins, nu înceteaza sa o mire pe ea, ca semnatar al cartii, dar si pe cititorii care i-au primit mesajul, sub semnul exceptiei, ceea ce a îndemnat-o sa-si subintituleze volumul, „…un posibil îndreptar muzicologic" .
Nu-i asa?
Totul este posibil!


Erik Satie ou possible redressement  musicologique. 

Cette présentation est signée par Dr.  Musicologue, Grigore Constantinescu.
            (Traduction -  Mihaela Sanda Popescu)

Nous sommes confrontés avec un récit  ... qui est, à bien des égards, ce qui signifie l'acquisition et le traitement d'un modèle. L'auteur, musicologue dr. Mihaela Sanda Popescu écrit au sujet d' Erik Satie, pas une monographie, mais une explication sur l'inexplicable musicien qui a vécu en France, à la fin du XIXè et au début du XXe siècle. Son empreinte originale traverse la vie, et elle est découverte par l'auteur dans l'esprit de fronde dirigé envers ses contemporains et surtout  envers l'impressionnisme debussyste et aussi envers la musique comme apprentissage; il pratique le dilettantisme, pas comme une paresse, mais comme l'amour pour cet art tout à fait  noble. Qui parcourt cette monographie qui est en soi, un exercice en musicologie en deux versions, la synthèse et le développement, peut trouver sur ce sujet, une voie rapide qui  traverse la vie, ou plutôt, un débat approfondi  sur la carrière musicale.  L'histoire de la musique française à son entrée impressionniste au siècle de la modernité, n'est pas soumise à un système dans lequel les destins sont mutuellement conditionnés, au contraire, il semble que ces destins sont discontinues, même si partout il y a  des recherches et innovations;  on peut conclure que, par fois,  l'hostilité d'Erik Satie contre  Debussy était justifiée, car il  préférait la collaboration avec les « existentialistes»,  pour des œuvres où l' absurde était plausible. Aussi justifiée c'est l'hostilité de Debussy et des autres contre ses entreprises.  Mihaela Sanda Popescu nous conduit  à travers le musée des œuvres d'Erik Satie, en essayant d'expliquer leur démarche originale, à partir des valses chantées par les célébrités à la mode de la société parisienne, jusqu'aux pièces pour piano qui passent leur vie, sans justification logique entre le titre et le contenu. La scène du théâtre musicale n'est pas une opéra, ni divertissement; son  ballet ne se conforme pas à la tradition. Tous ensemble, on vit dans la folie de la  Seconde Guerre mondiale. Érik Satie est resté, en raison de ses péchés de sa vie et son art, un mystérieux inconnu, admiré, mais étudié avec prudence. L'auteur a pris cette expérience, dont je suis convaincu, qu'elle ne cesse de la surprendre, en tant que signataire du livre; la surprise continue parmi les lecteurs qui ont reçu le message, comme signe de l'exception; c'est pour cela que le sous-titre c'est un « possible redressement musicologique ».
N'est-ce pas ?
Tout est possible!

0 comments:

Trimiteți un comentariu