Les nouvelles

Le Gouvernement présente un projet de loi pour mieux protéger les personnes âgées au Canada


Le gouvernement a annoncé la présentation d'un projet de loi qui contribuera à faire en sorte que la détermination de la peine imposée pour les crimes contre les aînés au Canada tienne compte des graves répercussions qu'ont ces crimes dans leur vie. L'annonce a été faite par l'honorable Rob Nicholson, C.P., c.r., député de Niagara Falls, ministre de la Justice et procureur général du Canada, accompagné d'Alice Wong, députée de Richmond et ministre d'État responsable des aînés et de Robert Goguen, député de Moncton-Riverview-Dieppe et secrétaire parlementaire du ministre de la Justice.
« Notre gouvernement a la responsabilité de protéger les aînés au Canada et de veiller à ce que les crimes dont ils sont victimes soient punis comme il se doit, a déclaré le ministre Nicholson. Ce projet de loi aidera à faire en sorte que des peines sévères seront imposées à ceux qui profitent des membres vulnérables de notre société. »
« Cette mesure législative viendrait étayer les mesures adoptées par notre gouvernement pour faire front commun contre la violence à l'égard des aînés sous toutes ses formes, a affirmé la ministre Wong. La violence à l'égard des aînés ne sera pas tolérée. Notre gouvernement s'est engagé à veiller à ce que les Canadiens et les Canadiennes soient sensibilisés à ce grave problème et qu'ils aient l'information et le soutien nécessaires afin d'agir et d'aider à prévenir les abus. »
En vertu de la modification proposée du Code criminel, des éléments de preuve établissant qu'une infraction a eu des répercussions importantes sur la victime, compte tenu de son âge et d'autres circonstances particulières, comme sa santé et sa situation financière, seraient considérés comme une circonstance aggravante dans la détermination de la peine.
Cette modification garantirait l'application uniforme de la pratique établie de détermination de la peine voulant que la violence à l'égard des personnes vulnérables en raison de leur âge ou d'autres circonstances particulières soit traitée sévèrement. Le Code criminel contient déjà des mesures semblables qui dénoncent la violence à l'égard des personnes vulnérables. Par exemple, le Code criminel indique que le mauvais traitement d'une personne âgée de moins de 18 ans constitue une circonstance aggravante dans la détermination de la peine.
« Les intérêts des citoyens respectueux de la loi devraient toujours primer ceux des criminels, a déclaré le secrétaire parlementaire Goguen. Notre gouvernement continuera d'honorer l'engagement pris dans notre plateforme de 2011 en faveur de la protection des aînés. »
Le gouvernement s'attaque à la violence à l'égard des aînés de multiples façons, notamment grâce à sa campagne de sensibilisation aux mauvais traitements envers les aînés et à son  programme Nouveaux Horizons pour les aînés, qui inclut des projets de sensibilisation à la violence à l'égard des aînés. En 2011, le gouvernement a augmenté son investissement dans le programme Nouveaux Horizons pour les aînés de 5 millions de dollars, ce qui porte le budget annuel du programme à 45 millions de dollars.
On trouvera de plus amples renseignements sur la violence à l'égard des aînés à www.aines.gc.ca.
On peut consulter la version en ligne du projet de loi à www.parl.gc.ca.


Déclaration du Premier ministre du Canada à l'occasion du jour du Commonwealth

Le Premier ministre Stephen Harper a fait la déclaration suivante pour souligner le Jour du Commonwealth :
« Ce jour nous donne l'occasion de célébrer les solides liens de coopération et d'amitié établis entre les 54 pays qui forment le Commonwealth.
« Cette année revêt une importance particulière pour les membres du Commonwealth, car ils célèbrent tous le 60e anniversaire de l'accession au trône de Sa Majesté la reine Elizabeth II. Les Canadiens célébreront cette année le jubilé de diamant de Sa Majesté avec plusieurs initiatives spéciales, y compris une Médaille du jubilé de diamant, qui vise à honorer le règne de Sa Majesté et son dévouement au service du Canada.
« Par ailleurs, les liens étroits du Canada avec le Commonwealth seront mis en évidence au cours de la tournée de Leurs Altesses Royales, le prince de Galles et la duchesse de Cornwall, qui aura lieu en mai 2012.
« Enfin, en ce jour, il convient aussi de souligner les succès collectifs du Commonwealth dans la promotion de la démocratie et du développement à l'échelle planétaire, ainsi que de réaffirmer l'engagement du Canada de veiller à ce que l'institution conserve sa capacité de répondre aux besoins de ses membres et de faire face aux défis mondiaux importants du XXIe siècle.
« Nous continuerons à soutenir des initiatives qui permettent de garantir que le Commonwealth reste une institution moderne. La récente nomination du sénateur Hugh Segal à titre d'envoyé spécial du Canada pour le renouvellement du Commonwealth témoigne de notre engagement envers la réussite de cette institution vitale. »


Le ministre Kenney décrit sa vision d'un système d'immigration synonyme de rapidité et de souplesse

Dans le discours liminaire qu'il a prononcé dans le cadre du Congrès national de Metropolis, le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, a décrit sa perception d'un système d'immigration se voulant rapide et mieux adapté aux besoins économiques du Canada.
« L'immigration joue un rôle de plus en plus important dans notre économie et nous devons pouvoir compter sur un système mieux à même d'attirer les personnes qui possèdent les compétences dont nous avons besoin et de les faire venir ici plus rapidement, a déclaré le ministre Kenney. Nous avons réalisé d'importants progrès vers la mise en place d'un système d'immigration synonyme de rapidité et de souplesse, mais nous savons qu'il en reste encore beaucoup à faire. »

Le ministre a par ailleurs fait mention des changements récemment apportés dans le cadre du Programme des travailleurs qualifiés du volet fédéral, notamment du fait que les demandeurs doivent posséder une expérience dans l'une des 29 professions ciblées ou une offre d'emploi au Canada.
Il a également souligné le succès croissant de la catégorie de l'expérience canadienne, au titre de laquelle certains étudiants étrangers et travailleurs étrangers temporaires peuvent accéder à la résidence permanente grâce à l'expérience de travail acquise et aux études achevées au Canada. Le ministre a en outre fait l'éloge des programmes des candidats des provinces et des territoires, en soulignant le rôle qu'ils jouent pour faire profiter toutes les régions du pays des avantages découlant de l'immigration et pour répondre aux besoins régionaux à long terme en matière de main-d'œuvre.
Même s'il reconnaît ces améliorations, le ministre a indiqué que d'autres défis devront être relevés avant que sa vision ne puisse être pleinement réalisée. À titre d'exemple, il a souligné que le système de points actuellement utilisé pour évaluer les demandeurs au titre de la catégorie des travailleurs qualifiés du volet fédéral doit être plus souple et plus intelligent. L'accent doit être davantage mis sur l'importance de la langue, tout en reconnaissant que les compétences linguistiques dont un médecin a besoin pour s'intégrer avec succès à la société canadienne ne sont pas les mêmes que celles dont un soudeur a besoin. L'accent doit également être davantage mis sur les jeunes travailleurs possédant des titres de compétences de grande qualité qui peuvent rapidement être reconnus.
Le ministre s'est engagé à mieux orienter les efforts déployés pour attirer des entrepreneurs et des investisseurs au Canada, en soulignant que nous accusons un certain retard par rapport aux États-Unis, où plus de la moitié des 50 principales sociétés de capital-risque sont fondées par des immigrants.
Tout en faisant état des progrès réalisés jusqu'à présent, il s'est également engagé à déployer d'autres efforts pour réduire les arriérés, auxquels sont parfois associés des temps d'attente de sept ans ou même plus dans certaines catégories.
« Il ne fait aucun sens de dire aux gens "présentez une demande tout de suite, mais mettez votre vie en attente pendant quelques années, le temps que nous déterminions si votre demande peut être traitée ou non", a ajouté le ministre. Je m'engage à apporter d'autres changements pour rendre le système d'immigration plus rapide et plus souple. Les Canadiens doivent pouvoir compter sur un système qui met fièrement les intérêts du Canada à l'avant-plan. »


Thomas Mulcair, nouveau chef du NPD




Le député québécois Thomas Mulcair (né le 24 october 1954) est le nouveau chef du Nouveau Parti démocratique (NPD). Il a remporté la course à la direction avec 57,2 % des voix devant son principal adversaire, l'ancien président du parti Brian Topp (42,8 %)
Il aura fallu plus de douze heures pour que les membres du NPD décident de lier leur destin à Thomas Mulcair. Le député d'Outremont a été élu après le quatrième tour.
Thomas Mulcair succède à Jack Layton dont il entend poursuivre le travail de modernisation du parti. Il devra rallier les différents pôles du NPD, depuis la Colombie-Britannique jusqu'au Québec, qui a donné un nombre record de députés au parti lors des dernières élections fédérales.
Entouré de ses pairs, de son épouse et de la veuve de Jack Layton, Olivia Chow, Thomas Mulcair a commencé son discours de la victoire en remerciant les membres du NPD et ses proches.
« Comme Jack Layton l'a dit, notre plus grande réalisation du 2 mai, ce n'est pas le nombre de sièges, mais c'était que nous avions donné aux gens la possibilité de croire au changement et qu'ils pouvaient l'obtenir », a-t-il dit.
Pour être déclaré vainqueur, le futur chef devait rassembler 50 % des suffrages, plus une voix. Quelque 4000 membres du NPD étaient réunis à Toronto pour le congrès à la direction du parti, mais 128 000 membres du parti devaient choisir entre Thomas Mulcair, Brian Topp, Nathan Cullen, Niki Ashton, Peggy Nash, Paul Dewar et Martin Singh. Ce dernier est le seul qui s'est retiré de la course en appuyant Thomas Mulcair.
Plusieurs s'attendaient à ce que Peggy Nash encourage ses partisans à reporter leurs votes pour Brian Topp, mais elle ne l'a pas fait.


Rodeo Calgary Stampede - 1912-2012
(entre 6 - 15 juliet 2012)

Comment réunir les plus rudes champions de rodéo et les bêtes les plus capricieuses du ranch, tous ensemble? Sur invitation seulement. C'est le Rodéo Stampede de Calgary. Le meilleurs athlètes de rodéo au monde. Nos bêtes féroces reconnues. Dans le feu de l'action pendant 10 jours, jusqu'au Samedi Wildcard et au Dimanche Showdown, c'est le plus grand prix d'une journée dans l'histoire du rpdéo professionnel.

Six événements majeurs : Bareback, Bull Riding, Barrel Racing, Bronc de selle, Steer Wrestling et Tie-Down au lasso constituent l'essence duRodéo Stampede. Ajouter à cela  Novice Bareback, Bronc de selle novice, Junior Steer Riding et Wild Pony Racing pour les jeunes et vous avez le meilleur rodéo dans le monde.
Tournoi de style Rodeo

En 2006, le Stampede de Calgary à innové en introduisant le nouveau tournoi de style rodéo et cette année, pour la première fois, les prix en argent dépasseront les 2 millions de dollars. Premièrement, les participants sont divisés en deux groupes. Il s'agit d'un rodéo de nouveau chaque jour alors que que ces talentueux concurrents compétitionnent pour 60 000 $ en prix en argent - 10,000 $ pour chaque épreuve. Les quatre premiers gagnants d'argent de chaque groupe participeront au Dimanche Showdown. Les six autres concurrents des les deux groupes seront en compétition lors du Samedi Wild Card, alors que les deux premiers gagnants iront compétitionner au Dimanche Showdown. C'est une chance - ça passe ou ça casse.
L'après-midi le plus rempli du Rodeo.
Avec plus d'un million à gagner, le Dimanche Showdown est définitivement « l'après-midi le plus rempli du Rodeo. ». Cette finale progressive permet aux 10 finalistes de compétiotionner une seule fois, et les 4 plus grands scores ou temps les plus rapides se qualifieront pour la ronde Showdown. Les 4 finalistes donneront tout pour remporter le grand prix de 100 000 $ et une place au Championnat Stampede de Calgary. C'est un rodéo direct, un foprmat excitant, beaucoup d'argent, des athlètes d'élite et un bétail de choix.


Assemblée générale annuelle 2012 Diversité artistique Montréal




Diversité artistique Montréal (DAM) a tenu le 26 janvier 2012 son assemblée générale annuelle (AGA) au café du Montréal, arts interculturels (MAI) devant plus de 55 de ses membres, partenaires, bailleurs de fonds et autres invités.
Le 19 septembre dernier, à la suite de négociations entamées en 2011 avec la Ville de Montréal, DAM a pu déménager ses bureaux dans l'édifice du Centre interculturel Strathearn, situé au 3680, rue Jeanne-Mance. Ce partenariat conclu avec la Ville de Montréal consiste en une offre d'hébergement et de services fournis à DAM et ce de 2011 à 2015. Cela a donné l'opportunité à DAM d'augmenter l'équipe de ressources humaines afin de mieux servir les membres de DAM. Ce nouvel emplacement offre l'avantage à l'organisme et à ses membres d'être situé au cœur d'un édifice bien connu dans le milieu artistique et communautaire.

Tel que mentionné dans le plan stratégique 2011-2014, DAM vise à prendre sa place dans le milieu en tant que représentant des artistes issus de la diversité culturelle de Montréal. Pour ce faire, DAM a publié, via le web, des messages et prises de position et a siègé à des comités et conseils de diverses instances culturelles, tel que le Chantier Diversité de Culture Montréal et Outiller la relève artistique du Conseil des arts de Montréal et du Forum jeunesse de l'île de Montréal. Cette année, DAM est parvenu à émettre 10 infolettres DiversInfo et DiversInfo express, 9 annonces et 18 communiqués.
Ensuite, grâce au soutien du programme Défi Montréal du Ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles, DAM offre de l'accompagnement d'affaires auprès des artistes professionnels et des organismes artistiques provenant de la diversité artistique et culturelle de Montréal. En 2010-2011, DAM a accompagné 102 artistes et/ou organismes artistiques dans la réalisation de leur projet (comparativement à 2009-2010 : 72 accompagnements). Ceci représente une augmentation de 41.6 % par rapport à l'année précédente.
Depuis sa création, les nombreux projets et collaborations de DAM lui ont permis de se tailler une place de choix et d'acquérir une notoriété croissante au sein du paysage artistique montréalais. Son implication lui vaut une reconnaissance de la part des instances gouvernementales et des organismes communautaires et artistiques de Montréal.
Au cours de l'événement, les coprésidents de l'organisme, Damian Nisenson et Éric M'Boua, ont souligné le départ de Jane Needles qui, après 5 années d'engagement et de bénévolat au sein de l'organisme, a quitté ses fonctions de trésorière et membre au sein du conseil d'administration de DAM. À ce sujet, Peter Farbridge, membre du conseil d'administration de DAM depuis 2009, a été nominé pendant la soirée, à titre de trésorier du conseil d'administration pour un mandat de 2 ans.
Les candidats nommés comme administrateur au conseil d'administration 2012-2014 y ont également été présentés: Roberto Lopez, musicien professionnel et président de Curura musique et qui en était à son deuxième mandat, José Francisco Cárdenas Rodríguez, danseur professionnel, Oscar Ramirez, architecte à la firme Cardin Ramirez Julien et finalement Mariam Coulibaly, présidente etchargée de projets en soutien au démarrage d'entreprises à la firme Relève-gestion.


Port de Sept-Îles

Le gouvernement fédéral entend soutenir des projets qui améliorent le commerce tout en stimulant la croissance économique et l'emploi. À cette fin, il a annoncé qu'il verserait jusqu'à 55 millions de dollars pour la construction d'un nouveau quai multi-usagers en eau profonde au port de Sept-Îles. Ce nouveau quai sera conforme aux nouvelles normes de chargement de l'industrie du minerai de fer. Le projet devrait être terminé d'ici le 31 mars 2014.
Le projet permettra d'améliorer le rendement, la capacité et la compétitivité des installations portuaires, de faciliter le commerce interprovincial et international, et d'accroître la compétitivité du Québec, de Terre-Neuve-et-Labrador et de l'ensemble du Canada. Par ailleurs, il favorisera les investissements, la croissance économique et la création d'emplois, et accroîtra la compétitivité des entreprises dans le Nord du Québec et au Labrador en leur offrant plus d'options de transport. La construction du quai créera 1 000 emplois directs sur deux ans, puis 200 emplois directs pour assurer son exploitation.
Les améliorations à l'infrastructure portuaire, qui sont financées en partie dans le cadre du Fonds pour les portes d'entrée et les passages frontaliers de Transports Canada, contribueront à améliorer la circulation des marchandises. Le Fonds soutient des projets d'infrastructure de transport destinés à développer et à exploiter les ports stratégiques, les corridors commerciaux et les postes frontaliers du Canada.
Ces améliorations soutiennent également l'initiative de la Porte continentale du Canada, qui vise à créer un système de transport viable, intégré et mondialement concurrentiel pour répondre aux besoins du commerce international, de manière à stimuler la croissance économique au Québec, en Ontario et dans tout le Canada.
Le projet, évalué à 220 millions de dollars, consiste en la construction d'un nouveau quai en eau profonde équipé de deux chargeurs à navire ainsi que de deux lignes de convoyeurs, conformément aux plus récentes normes et aux dernières innovations dans l'industrie maritime mondiale.
Le port de Sept-Îles, qui peut s'enorgueillir de disposer d'installations diversifiées et efficaces, est le plus important port minéralier en Amérique du Nord. Il est en voie de reprendre le deuxième rang des ports canadiens en ce qui concerne le volume annuel de marchandises manutentionnées : plus de 34 millions de tonnes sont anticipées en 2012. Son rayonnement économique a été évalué à près de 4 000 emplois directs et indirects grâce à une activité économique annuelle de près de 1 milliard de dollars.
En 2011, 25,9 millions de tonnes ont été manutentionnées au port de Sept-Îles  comparativement à 25,1 millions de tonnes en 2010. Il s'agit du plus fort volume d'activité du port en 30 ans.



Enquête auprès des enseignants d'histoire du Secondaire

Le porte-parole de la Coalition pour l'histoire, Robert Comeau et l'historienne et chercheure, Josiane Lavallée rendait public en conférence de presse les résultats d'une enquête réalisée auprès des enseignants d'histoire du secondaire qui révèle qu'ils sont insatisfaits des programmes qu'ils ont à enseigner, car ils sont trop axés sur l'éducation à la citoyenneté et le présent et pas assez sur l'acquisition des connaissances historiques. Mme Lavallée fait valoir dans son étude de 72 pages : «S'il est vrai que le passé éclaire le présent, il n'en demeure pas moins que l'histoire ne devrait jamais être mise au service du présent pour cautionner une quelconque idéologie, et ce, que cette idéologie soit progressiste ou non.» 
«La Coalition pour l'histoire a procédé à une enquête par sondage à laquelle  215 enseignants d'histoire du niveau secondaire ont répondu. Ce qui correspond à environ 20 % des enseignants d'histoire provenant de toutes les régions du Québec. Les réponses reçues démontrent de façon  majoritaire l'insatisfaction des professeurs d'histoire du niveau secondaire.  Ils dénoncent les programmes d'histoire, notamment en ce qui a trait à l'introduction de l'éducation à la citoyenneté dans les cours d'histoire, à la quasi-absence de l'histoire de la nation québécoise et de la dimension politique de l'histoire et à la structure du programme en 3e et 4e secondaire où l'on enseigne deux ans la même histoire, sans oublier l'absence d'un cours obligatoire en histoire du XXe siècle»  constate la chercheure.
Le porte-parole de la Coalition pour l'histoire, Robert Comeau, a rappelé les précédentes études de la Coalition financées par la Fondation Lionel-Groulx portant sur le recul de l'enseignement de l'histoire au niveau collégial et le peu de formation dans la discipline historique à l'université dans les programmes de formation des maîtres. Monsieur Comeau a fait valoir que dans son «Discours sur l'école et la nation», Francois Hollande du Parti socialiste français fait valoir que «L'école devrait être au premier rang des engagements politiques, car c'est la condition de notre cohésion nationale » et insiste sur l'importance de «valoriser le savoir, car l'école est d'abord faite pour transmettre des connaissances.»
La Coalition pour l'histoire, initiée en 2009 par la SSJB de Montréal, fait la promotion de l'enseignement de l'histoire à tous les ordres d'enseignement pour permettre aux jeunes Québécois et Québécoises de toutes origines d'acquérir une meilleure connaissance de l'histoire du Québec, du Canada et de l'histoire du monde occidental et non occidental.

0 comments:

Trimiteți un comentariu