CARMEN DOREAL: Pour toujours

Arnie Grenberg

Je vous présente Carmen Doreal. Elle est une artiste peintre, une poète et une femme dont les sensibilités vont au-delà de la normale.
Nous nous avons rencontrés par hasard et, dans quelques jours, j'avais vu la magnifique exposition de l'art, présenté à la Bibliothèque des Deux-Montagnes, au nord de Montréal.
Ce que j'ai vu ce jour-là, littéralement, a ouvert mon esprit, mes yeux et mon cerveau. Le choc des couleurs m'a attiré dans un monde fantastique. L'attraction de feu caché dans ses cadres, des ambiances, des images, des illusions d'optique et une sensibilité que je n'avais pas rencontré depuis de nombreuses années.
Plus tard ce jour-là, j'ai eu la chance de lire ses oeuvres poétiques. Carmen Doreal n'est pas une femme typique. Elle a un œil pour la couleur, la lumière et le réel derrière le surréel. Son esprit se déplace sur des mots qui ont le son naturel de sentiments intérieurs sensibles, de l'amour qui se lisent comme s'ils étaient de la musique.

Carmen Doreal est membre de quelques des meilleures associations d’art et littéraires, roumain et canadien; La Fondation Culturelle Roumainian Constantin Brancusi, L'Association des Roumainian écrivains du Québec, Le Cercle des Artistes sculpteurs plastique fin du Québec et l'Académie internationale des arts du Québec.

Elle a largement contribué à des revues littéraires, culturel et Art TV et de radio ainsi que des spectacles d'art, des expositions, en Europe et au Canada. Ses poèmes ont été publiés dans des revues et antologies au Canada et en Roumanie. Son premier album, le volume de poésie '’Le Vernissage de l'Amour ‘’(Courrier de presse du Danube. Bucarest, 1999) met en évidence le double rôle de l'artiste-poète. Fine, allusive, plein de raffinement. Carmen Doreal est une voix originale.
Elle a exposé aux médias, à Toronto, Ottawa et Montréal et a contribué à la radio et à la télévision dans sa Roumanie natale.
Quelques lignes d'un de ses poèmes montrent sa sensibilité et sa capacité de pénétrer à l'intérieur l'imagination.

TRANSCENDANCE

amour sans souci
vers libres pour les poètes tristes
publiés dans les manuels scolaires
je n’ai pas oublié vos noms
Eminescu, Arghezi, Sorescu
Nichita Stănescu

tout atelier de création
est désert
récité trop rarement
rimes romantiques provocatrices
je ne sais plus où pousse
mon rêve roumain
placé sous l’oreiller
je me souviens seulement
que je voulais faire impression

Dali, Elytis, Claude Debussy,
ajoutent de hauts miroirs surréalistes
au-dessus de mon lit à Paris
troublée par les ombres
la lumière sursaute
je divague en vers libre avec Pierre Morency
je danse heureuse
sur des feuilles d’érables les pieds nus
poème ravivé dans des vagues de couleur
oiseau au cœur de feu
je réitère de mes propres cendres
des ailes inoubliables
l’amour tue
mais le cœur ne se meurt pas

au bord du fleuve Saint-Laurent
je réinvente l’amour sous la Porte du Baiser
colonne sans fin dans des nuits incendiaires
à la table du silence bleue
des ombres stellaires
m’attendent au cénacle
à l’amour sans souci
Eminescu, Arghezi, Sorescu,
Nichita Stănescu

(Traduction et version française: Nicole Pottier, Clava Nour)

Il est pur, la poésie sensible et elle le répète dans ses tableaux d'imagination.

Je restai bouche bée devant Sweet Memories, L’ arbre de la vie, Geisha et Roméo et Juliette. Mon cœur a aussi été en train de ‘danser heureusement’. J'ai été profondément ému par une poétesse de la pensée originale, couleurs vives, les compétences et les émotions rythmiques équilibrée, alliant la grâce à la puissance imaginative, la lucidité avec rêverie amende. Le choc de la couleur et l'application de peinture ont montré la preuve réelle d'une artiste avec un message. Pour Carmen, l'ordinaire est extra-ordinaire. Sa joie est contagieuse. Elle peut vous saisir instantanément.
Ce message devrait être vu et entendu par tous!

Carmen Tuculescu Poenaru vit maintenant parmi nous comme Carmen Doreal. Comme c’est convenant que''Doreal'' signifie ''Pour Toujours ".

2 Juin 2010 Montréal

0 comments:

Trimiteți un comentariu