Les Nouvelles

Ana Maria Surugiu

Annonce trilatérale entre le Mexique, les Etats-unis et le Canada sur la sécurité nucléaire

Au Sommet sur la sécurité nucléaire à Washington, le Mexique, les États-Unis et le Canada ont convenu de collaborer avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à la conversion du réacteur de recherche du Mexique. Le président Calderon a souligné « le fort attachement du Mexique à la prévention et à l’élimination du terrorisme nucléaire. Grâce à cette coopération avec l’AIEA et nos partenaires nord-américains, nous contribuerons indéniablement à atténuer les risques associés au trafic illicite de matières nucléaires. »

Les trois pays ont reconnu que ce projet constitue également une importante mesure pour le remplacement du réacteur de recherche par un nouveau réacteur utilisant du combustible à l’uranium faiblement enrichi. Ce nouveau réacteur concourra au développement de l’énergie nucléaire au Mexique.

La conversion à l’uranium faiblement enrichi du réacteur qui utilisait de l’uranium très enrichi permettra l’entière élimination de ce combustible au Mexique. Cette initiative, qui était l’un des résultats précis du Sommet sur la sécurité nucléaire, sera menée à bien avec l’appui de l’AIEA et renforcera la sécurité nucléaire sur le continent nord-américain.

Le Président Obama a indiqué « je me réjouis que nous ayons franchi cette étape importante, qui est révélatrice de la vigueur de notre partenariat trilatéral et de notre engagement commun à l’égard de la sécurité nucléaire en Amérique du Nord ». Quant au Premier ministre Harper, il a ajouté « ce projet de sécurité nucléaire montre qu’une action collective peut donner des résultats concrets ».

La décision d’éliminer les stocks restants d’uranium très enrichi réaffirme le leadership du Mexique dans les dossiers de la sécurité nucléaire et de la non-prolifération et sert de modèle pour les autres nations.


Déclaration du Premier Ministre du Canada

Le Premier ministre Stephen Harper a fait la déclaration suivante à la clôture du Sommet sur la sécurité nucléaire à Washington D.C. :

«Je remercie le Président Obama pour la réussite du Sommet. Je suis heureux que les objectifs du Canada pour le Sommet sur la sécurité nucléaire aient été atteints. Le communiqué du Sommet envoie un message fort et expose une vision collective.

« Le Président Obama m’a invité aujourd’hui à résumer l’état de la coopération internationale sur la sécurité nucléaire, y compris le rôle très significatif que joue le Canada depuis la création, au Sommet de Kananaskis, du Partenariat mondial contre la prolifération des armes de destruction massive et des matières connexes.

«Le Canada est fier de son bilan. J’ai annoncé hier le renvoi de l’uranium hautement enrichi en provenance du Canada vers les États-Unis, où il sera rendu inutilisable pour les armes nucléaires. J’ai été heureux d’annoncer aujourd’hui, conjointement avec les présidents Obama et Calderón, que le Canada contribuera à financer le renvoi de l’uranium très enrichi en provenance du Mexique vers les États-Unis ainsi que la conversion du réacteur de recherche du Mexique pour que celui-ci utilise de l’uranium faiblement enrichi.

«Le Canada continuera de collaborer avec d’autres pays dans le cadre du Partenariat mondial pour renforcer la sécurité des installations et se conformer aux normes internationales.

«En même temps que la Conférence d’examen du traité de non-prolifération qui aura lieu en mai et le sommet du G8 à Muskoka en juin, le présent Sommet imprimera un nouvel élan aux mesures essentielles prises pour protéger le monde du terrorisme nucléaire.

«Enfin, j’aimerais remercier le Président Obama de son leadership et de l’importance qu’il accorde au renforcement des relations avec les alliés clés.

«Je tiens également à mentionner que j’ai été heureux de discuter, au cours des derniers jours, avec le Président Obama, certes, mais aussi le premier ministre Singh de l’Inde, le premier ministre Dũng du Vietnam, le président Piñera du Chili, le premier ministre Balkenende des Pays-Bas, le président Lula du Brésil, le président Zuma de l’Afrique du Sud, le président Hu de la Chine et le président Ianoukovitch de l’Ukraine. »


Déclaration du Premier Ministre du Canada

Le Premier ministre Stephen Harper a fait la déclaration pour souligner l’initiative du Canada visant à améliorer la santé maternelle et infantile dans le monde entier :

«De nombreux dirigeants mondiaux et membres du milieu international des affaires se réuniront fin janvier à l’occasion du Forum économique mondial qui aura lieu à Davos, en Suisse. Le Canada profitera de ce rassemblement pour énoncer ses projets à titre de président du G8 et d’hôte du Sommet du G20 qui se tiendra en juin à Toronto. Nous demeurons résolus à collaborer avec nos partenaires pour tenir nos engagements, dont l’application intégrale des mesures que notre gouvernement a prises pour stimuler l’économie et lutter contre le protectionnisme.

«Le G20 est aujourd’hui le plus grand forum mondial de coopération budgétaire et économique. Il est composé de pays tant développés qu’en développement, et assume désormais la responsabilité qui revenait au groupe de pays développés, le G8. Je crois qu’à l’avenir, le G8 – certes plus petit, mais tout aussi influent – se concentrera sur la sécurité et le bien-être des populations. Il revient aux dirigeants des pays les plus développés d’aider ceux qui sont les plus vulnérables.

«Le sort de la population d’Haïti nous préoccupe tous. La réaction de la communauté internationale à ce désastre a été vive et encourageante. Dans les heures qui ont suivi la destruction de la capitale, les gouvernements du monde entier se sont mobilisés et ont coordonné des secours massifs. Peu après, les gens ont ouvert leur cœur ainsi que leur portefeuille et les dons ont commencé à affluer. Cette tragédie nous a permis de constater l’ampleur de la solidarité humaine.

«Or, nous ne devrions pas attendre une catastrophe naturelle pour porter attention aux moins fortunés. Les peuples vivant dans la pauvreté ont été les plus durement éprouvés par le ralentissement économique mondial. C’est pourquoi nous devons nous efforcer de répondre à leurs besoins urgents dans les temps difficiles qu’ils vivent.

« Force est de constater que les catastrophes frappent trop souvent les populations qui ne sont pas en mesure de les surmonter. L’absence de services essentiels peut entraîner des conséquences terribles, surtout pour les peuples les plus vulnérables de la planète. Chaque année, 500 000 femmes meurent pendant la grossesse ou l’accouchement et, plus affligeant encore, neuf millions d’enfants meurent avant même d’avoir atteint l’âge de cinq ans.

«Cette situation est tout simplement inacceptable. Dans le cadre des objectifs du Millénaire pour le développement, les Nations Unies souhaitaient réduire le nombre de décès entourant la grossesse de 75 p. 100 d’ici 2015. Nous savons maintenant que cet objectif ne sera pas atteint. Cette situation est d’autant plus grave que, selon les spécialistes, 80 p. 100 des décès pendant la grossesse pourraient être facilement évités. Le monde doit se mobiliser de toute urgence dans le dossier de la santé maternelle et infantile.

«À titre de président du G8 en 2010, le Canada prendra la tête d’une initiative majeure visant à améliorer la santé maternelle et infantile dans les régions les plus pauvres du globe. Les membres du G8 peuvent obtenir des résultats tangibles à cet égard. Le Canada fera de la santé maternelle et infantile une de ses grandes priorités en juin. Trop de vies se sont éteintes et trop d’avenirs ont été brisés par manque de solutions simples.

«Les solutions ne sont pas coûteuses. Les coûts afférents à l’eau potable, à la vaccination, à l’amélioration de la nutrition ainsi qu’à la formation en obstétrique des travailleurs de la santé sont à la portée de tous les pays du G8. Cela s’applique aussi à la mortalité infantile qui pourrait être réduite à peu de frais par une meilleure nutrition et l’élargissement de la vaccination.

«Pour contribuer à cette initiative du G8, le Canada tentera de mobiliser les gouvernements du G8, les organisations non gouvernementales ainsi que les fondations privées. Certes, l’élaboration d’un programme mondial d’amélioration de la santé maternelle et infantile est un projet ambitieux. Mais la collaboration entre les pays et les organismes d’aide dans les régions nécessiteuses rendra cet objectif réalisable.

«Lors du G8, il faudra aussi se pencher sur d’autres questions et tenir des discussions informelles sur la sécurité, la prolifération nucléaire et l’environnement. La santé maternelle et infantile demeurera toutefois une priorité.

«Comme l’a montré la crise en Haïti, notre compassion dépasse les frontières. Les pays développés ont coordonné leurs efforts pour venir en aide aux malades, aux prisonniers des décombres et aux affamés. Nous devons une fois de plus conjuguer nos efforts. En tant que dirigeants des pays les plus développés du monde, nous sommes tenus d’aider les populations les plus vulnérables à l’adversité. Le Canada souhaite que les membres du G8 se rallient et agissent dans ce dossier.»


Immigration Canada

Comme promis dans le discours du Trône de notre gouvernement, le ministre Jason Kenney a lancé une série d’annonces et d’événements sur la réforme du système d’octroi de l’asile qui auront lieu cette semaine.

Vous trouverez ci-joint un communiqué, une note d’information, un avis aux médias et le discours du ministre.

Le ministre Kenney a fait connaître aujourd’hui la proposition du gouvernement visant à améliorer les programmes destinés aux réfugiés sélectionnés pour une réinstallation au Canada, qui comprend :

* Une augmentation annuelle de 2 500 du nombre de réfugiés réinstallés venant de l’étranger, ce qui permettra au Canada d’accueillir annuellement 14 500 réfugiés venant des régions les plus dangereuses du monde.

* Un engagement ferme visant à améliorer le Programme d’aide pour la réinstallation, qui aide les réfugiés pris en charge par le gouvernement à s’intégrer à la société canadienne et à leur nouvelle vie au Canada en leur fournissant à leur arrivée des services immédiats et essentiels et un soutien du revenu. Les fonds accordés à ce programme augmenteront de 9 millions de dollars, passant de 45 millions de dollars à 54 millions de dollars, ce qui donnera à ceux et celles que nous accueillons l’aide dont ils ont besoin pour commencer leur nouvelle vie au Canada.

* Il s’agit de la première hausse permanente de financement que connaît le Programme d’aide pour la réinstallation en 10 ans, ce qui permettra de rattraper les taux provinciaux de l’aide sociale.



Le Plan d’action économique du Canada aide les jeunes entrepreneurs et crée des emplois

Le député de Lotbinière-Chutes-de-la-Chaudière et secrétaire parlementaire du ministre des Travaux publics et Services gouvernementaux et du ministre du Revenu national, Jacques Gourde, a annoncé aujourd’hui, au nom du ministre d’État (Petite Entreprise et Tourisme), l’honorable Rob Moore, que le gouvernement du Canada investissait dans la Fondation canadienne des jeunes entrepreneurs (FCJE) afin d’appuyer les chefs d’entreprise de demain.

Ces fonds permettront le démarrage d’environ 500 entreprises canadiennes au cours de la prochaine année, ce qui générera approximativement 2 500 nouveaux emplois et des revenus de 63 millions de dollars au cours des trois prochaines années.

«Le démarrage d’entreprises partout au pays par de jeunes entrepreneurs permet de créer des emplois tout en stimulant la relance économique, a déclaré M. Gourde. Au cours de la deuxième année du Plan d’action économique du Canada, notre gouvernement continuera d’appuyer les chefs d’entreprise de demain. »

L’investissement de 10 millions de dollars provient du budget de 2010 – Tracer la voie de la croissance et de l’emploi. Ces fonds viennent s’ajouter au montant de 10 millions de dollars versé dans la première année d’application du Plan d’action économique du Canada. Les petites entreprises constituent le principal moteur de l’économie canadienne. C’est pourquoi, tout au long de la seconde année du Plan d’action économique du Canada, le gouvernement continuera de soutenir cet essentiel secteur de l’économie canadienne.

« Nous savons que lorsque nous aidons les jeunes entrepreneurs à démarrer des entreprises dans les collectivités canadiennes, nous créons de l’emploi tout en favorisant la reprise économique, a affirmé le député Gourde. L’investissement consenti à la FCJE sera fructueux dès maintenant et dans les années à venir. »

« À la FCJE, nous savons que les jeunes entrepreneurs jouent un rôle essentiel dans l’édification d’une économie canadienne dynamique, a commenté la chef de la direction de la Fondation, Vivian Prokop. Le soutien continu apporté à la FCJE par le gouvernement fédéral renforce le solide partenariat établi entre les secteurs public et privé, et permet à la FCJE de stimuler les capacités entrepreneuriales des jeunes afin qu’ils puissent développer des idées, favoriser l’innovation et créer des emplois et de la richesse dans toutes les collectivités canadiennes. »

La FCJE fournit de l’aide financière et des services de mentorat aux jeunes Canadiens qui souhaitent lancer leur propre entreprise. La FCJE est différente des autres programmes qui soutiennent les jeunes entrepreneurs parce qu’elle jumelle ses clients à des mentors bénévoles qui possèdent de l’expérience pratique dans le milieu des affaires. L’accès au financement et le soutien d’un mentor sont essentiels au succès des entrepreneurs. Jusqu’à présent, la FCJE a aidé plus de 3 500 jeunes entrepreneurs à créer plus de 16 900 emplois.

Pour plus d’information sur la FCJE, veuillez consulter son site Web (www.fjce.ca). Pour en savoir plus au sujet du Plan d’action économique du Canada, consultez le site principal


Le Canada contunuera d’apporter a Haiti le soutien dont elle a besoin

Le ministre de la Défense nationale, l’honorable Peter MacKay, a rendu visite à des soldats des Forces canadiennes ainsi qu’à des représentants du ministère des Affaires étrangères et de l’Agence canadienne de développement international les 6 et 7 mars. Il a également rencontré de nombreux dirigeants communautaires ainsi que le premier ministre haïtien, M. Jean-Max Bellerive, à qui il a transmis les condoléances du Canada aux Haïtiens et Haïtiennes qui ont perdu des êtres chers par suite du séisme survenu le 12 janvier.

Le ministre MacKay a exprimé sa profonde gratitude à tous les représentants canadiens qui ont offert un soutien incroyable à Haïti. Le premier ministre Bellerive a remercié les Canadiens et Canadiennes ainsi que les Forces canadiennes pour l’aide rapide et efficace apportée sur l’île. Depuis le séisme, les Forces canadiennes ont distribué plus d’un million de repas, prodigué des soins médicaux à plus de 22 000 résidents, produit plus de 2,5 millions de litres d’eau potable, soit suffisamment pour remplir une piscine olympique, et construit de 15 à 20 abris chaque jour à Léogâne seulement.

Au cours de sa visite, le ministre MacKay a annoncé que le gouvernement doublerait le nombre de hauts gradés des Forces canadiennes travaillant au sein de la mission permanente des Nations Unies en Haïti, la MINUSTAH. Il a également fait savoir que le NCSM Athabaskan quitterait les eaux haïtiennes le 10 mars dans le cadre du vaste retrait des Forces canadiennes qui s’inscrit dans le cadre de l’évolution naturelle vers une mission humanitaire en Haïti orchestrée par le ministère des Affaires étrangères.

Le Canada continuera d’apporter à Haïti le soutien dont elle a besoin. La population canadienne a amassé plus de 200 millions de dollars pour les efforts de secours et le gouvernement du Canada versera un montant rigoureusement équivalent. Il reste encore beaucoup de travail à faire en Haïti et le Canada ainsi que ses partenaires étrangers s’y sont engagés à long terme.


Le gouvernement du Canada prend des mesures pour renforcer le financement de l’habitation

L’honorable Jim Flaherty, ministre des Finances, a annoncé une série de mesures modérées qui appuieront la stabilité à long terme du marché du logement du Canada tout en continuant de favoriser l’accès à la propriété au pays.

« Le marché canadien du logement est vigoureux et stable, et il se comporte de façon appropriée compte tenu de la situation économique solide de notre pays, a déclaré le ministre Flaherty. Cependant, la crise financière mondiale nous a rappelé une importante leçon, soit que l’adoption précoce de mesures de politique publique peut aider à prévenir le développement de tendances négatives. »

Par conséquent, le gouvernement apportera les rajustements suivants aux règles d’admissibilité à l’assurance hypothécaire garantie par le gouvernement :

* Exiger que toutes les personnes qui contractent un prêt hypothécaire remplissent les critères de solvabilité liés à une hypothèque de 5 ans à taux d’intérêt fixe, même s’ils optent pour un prêt de plus courte durée assorti d’un taux d’intérêt inférieur. Cela aiderait les Canadiennes et les Canadiens à faire face à des hausses de taux d’intérêt dans l’avenir.

* Réduire le montant maximum du prêt permis lors d’un refinancement hypothécaire pour le faire passer de 95 % à 90 % de la valeur de l’habitation. Grâce à cette mesure, la propriété résidentielle deviendra un moyen d’épargne plus efficace.

* Exiger une mise de fonds minimale de 20 % dans le cas des prêts relatifs aux immeubles dont aucun logement ne sera occupé par le propriétaire et qui sont acquis à des fins de spéculation.

« Même s’il n’existe aucune indication claire de la formation d’une bulle immobilière au Canada, nous prenons aujourd’hui des mesures modérées, prudentes et précoces pour contrer cette éventualité, a affirmé le ministre Flaherty. Notre gouvernement agit afin que les ménages canadiens ne dépassent pas leur capacité financière et que certains prêteurs ne contribuent à une telle situation. Si ces prêteurs ne sont pas disposés à prendre l’initiative dans ce domaine, le gouvernement agira. Les mesures annoncées aujourd’hui montrent que le gouvernement est déterminé à prendre les mesures nécessaires pour soutenir la stabilité à long terme d’un secteur crucial pour notre économie et pour le bien-être des familles canadiennes. »

Il est prévu que ces modifications au cadre de l’assurance hypothécaire garantie prendront effet le 19 avril 2010.


Déclaration du Premier Ministre du Canada

Le Premier ministre Stephen Harper a fait la déclaration suivante aujourd’hui, à la suite de l’annonce par le Vatican que le bienheureux André, né Alfred Bessette, sera canonisé le 17 octobre :

« Je me joins aux catholiques du Canada, de même qu’aux Québécois et à tous les Canadiens pour accueillir la nouvelle selon laquelle le Frère André sera officiellement déclaré comme étant un saint. Sa canonisation confirme la dévotion des innombrables personnes qui se sont tournées vers lui pour obtenir de l’aide, du million de personnes qui ont assisté à ses funérailles et des deux millions de fidèles qui visitent l’Oratoire Saint-Joseph tous les ans.

« La vie du Frère André nous montre le pouvoir de la foi et l’importance de s’occuper des malades et des autres personnes dans le besoin. Par cet acte solennel, l’Église catholique romaine honore un Canadien qui a atteint la grandeur par l’humilité, la détermination et le service à autrui.

« La dévotion du Frère André pour Saint-Joseph, le saint patron du Canada, a entraîné la construction du magnifique Oratoire sur le Mont-Royal. La nouvelle d’aujourd’hui intensifie l’inspiration que nous ressentons quand nous regardons ce monument religieux, un symbole et un centre de foi à Montréal et pour l’ensemble du Canada. »


Reconstruction d’Haïti

La Ville de Montréal appuiera la reconstruction d’Haïti par une contribution en ressources humaines et matérielles d’une valeur de 1 M $

Le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, annonce que la Ville de Montréal appuiera la reconstruction d’Haïti par une contribution en ressources humaines et matérielles d’une valeur de 1 M $.

Une résolution en ce sens a été adoptée à l’unanimité au conseil municipal d’aujourd’hui, suite à l’expression de l’ampleur des besoins par le maire de Port-au-Prince, M. Muscadin Jean-Yves Jason et le premier ministre d’Haïti, l’honorable Jean-Max Bellerive, de passage à Montréal dans le cadre du Forum international des pays amis d’Haïti.

«Certes, Haïti est encore en pleine gestion de crise. Des familles sont en deuil, d’autres nous reviennent éprouvées. L’administration municipale est présente avec les gouvernements fédéral et provincial, pour soutenir, informer, diriger vers les différents services offerts aux familles et ressortissants. Mais jamais nous ne perdons de vue qu’il y a aura bientôt un pays à reconstruire, et Montréal participera à la reconstruction juste et durable de ce pays ami », de déclarer Gérald Tremblay.

«La Ville de Montréal continuera de travailler étroitement avec la Ville de Port-au-Prince. Pour ce faire, nous entendons mettre l’expertise reconnue des employés de la Ville à contribution », de renchérir M. Tremblay.

Le maire de Montréal et tous les membres du conseil municipal ont enfin tenu à saluer l’exceptionnelle mobilisation des Montréalais et Montréalaises et à renouveler leurs sincères condoléances à ceux et celles qui ont perdu des êtres chers dans la catastrophe. Pour tout renseignement sur l’engagement de la Ville de Montréal envers Haïti, veuillez consulter l’adresse Internet suivante:

www.ville.montreal.qc.ca


Massimo Pacetti et le chef libéral Michael Ignatieff partagent la douleur de la communauté haïtienne

À l’issue d’une réunion d’urgence à Ottawa des députés libéraux fédéraux du Québec, M. Pacetti et des représentants de la communauté haïtienne ont invité Michael Ignatieff, chef du Parti libéral du Canada, se rendu dans la circonscription de Saint-Léonard / Saint-Michel pour rencontrer des membres de la communauté afin de discuter du séisme qui a frappé Haïti et des mesures d’intervention qui s’imposent.

« La communauté internationale s’est surpassée pour aider Haïti jusqu’à maintenant, a affirmé le député de Saint-Léonard / Saint-Michel, Massimo Pacetti. Il a répondu aux besoins locaux et c’est exactement ce que fait mon bureau depuis la tragédie.»

A l’Église évangélique haïtienne de l’Alliance chrétienne et missionnaire, M. Ignatieff a transmis ses sympathies et ses condoléances à la communauté en deuil : « Au nom du Parti Libéral et en mon nom, je tiens à vous dire que nos pensées sont avec tous ceux et celles qui ont perdu de la famille et des proches lors de cette catastrophe. »

Ce rassemblement a été suivi d’une table ronde avec des dirigeants de la communauté haïtienne à la Maison d’Haïti où on a surtout discuté d’immigration, d’aide humanitaire et de reconstruction.

« Les défis que le peuple haïtien devra relever à la suite de ce séisme sont gigantesques, alors nous nous sommes concentrés sur ce qu’il faut faire à court et à long terme », a expliqué M. Pacetti.

« Pour le moment, il faut trouver de l’aide immédiate pour les Canadiens et leurs familles qui sont encore en Haïti, s’assurer que l’aide continue d’affluer dans le pays, même après que les médias auront cessé d’en parler, et veiller à ce que le Canada devienne un partenaire majeur en procurant ses expertises pour que les Haïtiens eux-mêmes prennent le contrôle de la reconstruction. », a-t-il ajouté.


Montréal dévoile son nouveau portrait de la population immigrante

En marge du 12e congrès national de Métropolis, Mme Mary Deros, responsable des communautés d’origines diverses au comité exécutif de la Ville de Montréal, a dévoilé le Portrait de la population immigrante à Montréal qui présente les plus récentes données sociodémographiques en la matière.

«Il s’agit là d’un outil précieux pour mieux comprendre une réalité complexe, en constante évolution, qui s’avère très déterminante pour l’avenir de Montréal, en raison des enjeux de croissance démographique auxquels nous sommes confrontés surtout, a expliqué Mme Deros. Cet outil nous permettra donc de mieux saisir toute la portée des enjeux liés à l’immigration et, comme administration municipale, de mieux orienter nos actions pour répondre aux besoins des citoyens de diverses origines. »

Le Portrait de la population immigrante à Montréal est divisé en six fascicules :

* La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal
* La population immigrante dans l’agglomération de Montréal
* La population immigrante dans la ville de Montréal
* Les caractéristiques socioéconomiques des immigrants résidant à Montréal
* La répartition des immigrants, selon le pays de naissance, dans la RMR de Montréal en 2006
* La répartition des immigrants récents, selon le pays de naissance, dans la RMR de Montréal en 2006

Ce portrait, réalisé par l’équipe de la Direction du développement économique et urbain, nous apprend, à titre d’exemple :

* que près de 50 % de la population montréalaise est un immigrant de première ou de deuxième génération;
* que la population immigrante de l’agglomération de Montréal a connu une augmentation de 21 % en dix ans;
* que les immigrants récents âgés de 15 et plus constituent le groupe le plus scolarisé de la population de la ville de Montréal ; plus de 55 % d’entre eux ont en effet obtenu un certificat, un diplôme ou un grade universitaire;
* que, parmi les langues parlées à la maison, le français est parlé par 80 % des immigrants récents et par 74 % de la population ayant immigré avant 2001.

Le portrait est disponible sur le site Internet de Montréal en statistiques : www.ville.montreal.qc.ca/montrealenstatistiques .
Le site Montréal en statistiques est la principale source d’informations et d’analyses statistiques reliées à la dimension socio-économique (ex. : population, emploi, construction, logements, etc.) de l’agglomération de Montréal et de ses composantes territoriales (15 villes et les 19 arrondissements).


Kent Nagano et l'Orchestre symphonique de Montréal

Le documentaire Montréal Symphonie rafle le Prix du meilleur film canadien au FIFA

L'Orchestre symphonique de Montréal tient à féliciter la réalisatrice et scénariste allemande Bettina Ehrhardt, à qui le Festival des films sur l'art (FIFA) décerne le Prix du meilleur film canadien pour Montréal Symphonie. Pour sa 28e édition qui s'est conclue le 28 mars après 11 jours de festivités, le FIFA avait retenu en compétition 43 films (dont 10 canadiens) provenant de 14 pays différents.

Le film de 97 minutes dépeint les temps forts de la 75e saison de l'Orchestre symphonique de Montréal, dirigée par le chef Kent Nagano. D'un concert pour chants de gorge et petit orchestre au Nunavik, dans la région arctique du Québec, au Chant de la terre de Gustav Mahler à Paris, des grandes symphonies de Bruckner et de Beethoven, à l'un des chefs-d'œuvre du XXe siècle, l'opéra Saint-François d'Assise d'Olivier Messiaen, la caméra capte les grands moments de cette saison anniversaire.

Le documentaire aborde aussi la vision artistique de l'OSM inspirée par la diversité de Montréal, mosaïque de cultures, de langues et de traditions. Musique et poésie surgissent de la vie quotidienne urbaine comme dans le Concerto pour animateur de radio et orchestre de Simon Leclerc, une œuvre surprenante mettant en vedette l'animateur René Homier-Roy et ses collègues chroniqueurs comme « solistes » invités. La caméra nous amène aussi au Centre Bell de Montréal où, le 2 avril 2009, 15 000 personnes ont assisté au grand concert « La rencontre du siècle », que donnait l'OSM pour souligner sa 75e saison et le 100e anniversaire du Canadien de Montréal.

Dès la fin avril, Montréal Symphonie ainsi que tous les lauréats du FIFA seront présentés dans le cadre d'une tournée internationale. Cette tournée annuelle débutera à Québec le 14 avril 2010 au Musée national des beaux-arts du Québec, pour se poursuivre à Boston, New York, Washington, Tourcoing, Paris et Londres dans des lieux aussi prestigieux que le Musée du Louvre et la Tate Modern. Enfin, à l’automne 2010, dans le cadre des Matinées du Film sur l’Art, les cinéphiles montréalais auront la chance de découvrir ou de revoir les films primés lors de cette 28e édition du FIFA au Musée des beaux-arts de Montréal.

L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par Hydro-Québec en collaboration avec la Banque Nationale Groupe financier.

0 comments:

Trimiteți un comentariu